header-newsletter


Des nouvelles du Challenge Mobilité 2018 #5
__

Le challenge mobilité scolaire 2019 se prépare en coulisse

Plusieurs établissements scolaires engagés en faveur du développement durable et de la mobilité ont participé au Challenge mobilité régional depuis son lancement en 2011.


ddd

La Région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite aujourd’hui proposer une déclinaison spécifique de cet événement à leur attention. Il s'agit en effet de répondre aux enjeux spécifiques de sensibilisation des jeunes à la thématique de la mobilité durable.

Dans l’attente de sa mise en place pour l’année scolaire 2018/2019, découvrez des exemples d’actions mises en place par les établissements, et apportez votre témoignage sur l’engagement de votre établissement ou vos projets en faveur de la mobilité.

 

Ecoles, collèges, lycées, et CFA, partagez vos expériences sur la page dédiée au scolaire.

 

 

N'oubliez pas le télétravail !

Vos collaborateurs sont aussi comptabilisés le jour J.


ddd

Depuis 2015, le Challenge comptabilise les salariés en télétravail. Comme le précise Aurélien, éco-citoyen et pratiquant convaincu du télétravail : "le meilleur déplacement est celui que l'on ne fait pas !"

Le télétravail permet au salarié de travailler à distance, en dehors des locaux de l’établissement. Il peut s’effectuer au domicile du salarié ou dans des tiers-lieux (télécentres, espaces de coworking).

Adapté aux salariés qui ne disposent d’aucune solution alternative à la voiture individuelle, le télétravail vient s’ajouter au Challenge mobilité et peut être comptabilisé comme mode alternatif. Les critères sont les mêmes que pour le vélo ou la marche, la différence étant la prise en compte de la distance non parcourue par le salarié.


Référents, n'hésitez pas à comptabiliser les salariés qui télétravaillent le 7 Juin 2018 sur la plateforme. 

 

 

 

QUIZZ TÉLÉTRAVAIL

Petit test de connaissance VRAI / FAUX


ddd

Reprenons les bases du télétravail et chassons les idées-reçues :

 

La pratique du télétravail n’est pas réglementée et représente par conséquent un risque pour le salarié.

Faux : la loi n°2012-387 du 22 mars 2012 inscrite au code du travail délimite précisément les contours juridiques du télétravail.

Le télétravail engendre une économie significative pour le salarié :

Vrai : le principal facteur de réduction des coûts est bien sûr lié à la réduction des frais de transport sur les trajets domicile-travail. Pour un autosoliste, les seules économies de carburant peuvent atteindre, suivant les calculs, quelques 1 500 € sur l’année, auxquels viennent s’ajouter une réduction de l’usure des pneumatiques, du véhicule, des frais d’entretien, etc.

Le télétravail entraîne une baisse de la productivité :

Faux : L'amélioration des conditions de travail (réduction des déplacements et du stress, cadre de travail) favorise la concentration et limite la fragmentation du temps de travail journalier. Elle entraine un gain de ­productivité en télétravail qui pourrait at­teindre en moyenne 22%. Source : Etude Greenworking 2012

Le télétravail permet de réduire le taux d’absentéisme et le retard :

Vrai : Les entreprises ayant signé en 2012 et 2013 un accord social couvrant le télétravail affichent un taux d’absentéisme deux fois inférieur à celles n’ayant signé aucun accord (4,1% contre 8,73%). La réduction des accidents de trajet et de mission ainsi que l’affranchissement des bouchons ou des grèves en sont les principales raisons. Source : étude de l’institut Alma Consulting Group, 2013

Le salarié en télétravail est coupé du monde et perd tous liens avec son entreprise :

Faux : Dans la très grande majorité des cas le télétravail n’est pas pratiqué sur l’intégralité du temps de travail. Les employeurs et salariés s’accordent sur un rythme hebdomadaire, 1 à 2 jours par semaine en règle générale permettant au salarié de rester régulièrement en contact avec ses collègues. De plus, le télétravail ne se fait pas que chez soi. Il peut également se pratiquer dans des espaces de télétravail (tiers-lieux) favorisant ainsi le lien social, le rapprochement de profession et l’innovation.

 

 

L'actualité régionale

<

Avec "e-mob" calculez l’impact budgétaire et environnemental de votre lieu de résidence en lien avec vos déplacements.

<


L'actualité régionale

"e-mob" : un dispositif innovant et unique en France pour calculer le coût de vos déplacements et de votre logement.

Le saviez-vous ? 20% des ménages sont vulnérables en raison du coût de leurs déplacements quotidiens. « e-mob » est un site expérimental à destination de ces publics vulnérables.

 

Comment ça fonctionne ? Il suffit de décrire votre situation actuelle en termes de type de logement, déplacements quotidiens et de mode de transport que vous utilisez. E-mob vous permet également d’évaluer l’impact budgétaire de vos futurs projets : changement de lieu de travail, de domicile, de mode de transport. Ainsi, en décrivant votre situation actuelle et votre projet, vous pourrez comparer l’évolution de vos dépenses.

 

E-mob est disponible aujourd’hui sur les seuls territoires « test » du Nord Isère (38) et Sud Loire (42), de Saint-Etienne à Montbrison, de Vienne à Bourgoin-Jallieu.

 

www.e-mob.fr est un site mis en œuvre par le Syndicat Mixte des Transports de l’Aire Métropolitaine Lyonnaise en partenariat avec : la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la CAPI, Saint-Etienne Métropole et Vienne Condrieu Agglomération.

 

 


Footer
 

Les informations vous concernant ont été collectées en conformité avec les directives de la CNIL. Aucune adresse email n'est cédée ou vendue à des tiers. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de rectification de vos données
(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Se désinscrire de la newsletter